312326
IP: 54.159.85.193
22-05-2018
moodle90
 
joomla90
pensee80

uel90

charon
Exoplanète , Astronautique , Vie extraterrestre Et si le voyage intersidéral, quand on l'aura maîtrisé, nous conduisait à porter secours à des extraterrestres prisonniers sur des superterres ? Car ces infortunés auraient en effet toutes les difficultés du monde à faire décoller des fusées depuis la surface de ces exoplanètes telluriques bien plus grosses que la Terre. C'est ce qu'affirme un astronome allemand.


À 21 années-lumière de nous, une petite naine rouge gardait secrètement un énorme trésor, jusqu'à ce que les astronomes le découvrent en 2017. Là, dans la zone d'habitabilité de l'étoile, orbite une planète rocheuse 2,8 fois plus massive que la Terre, appartenant à la catégorie des superterres. Ces mondes, très courants dans l'univers, atteignent jusqu'à dix fois la masse terrestre.

C'est le cas de Kepler-20 b, la plus grosse superterre connue à ce jour, qui tourne autour de l'étoile Kepler-20, à 945 années-lumière de notre planète.
Dans un article, disponible sur arXiv, le chercheur souligne les limites des technologies spatiales que l'on connaît lorsqu'on les transpose sur d'autres planètes, comme les superterres. En effet, la pesanteur élevée complique fortement le voyage spatial. Ainsi, pour décoller d'une exoplanète de dix masses terrestres, une fusée conventionnelle à propulsion chimique devra peser 400.000 tonnes !

Floriane BOYER, Futura

Nous avons 57 invités et aucun membre en ligne